Institut d’Etudes Africaines, des Sciences Sociales et de Management

Pr Ernest MBONDA, Directeur de l’IEASSM

Les offres de formation à l’Institut des Études africaines, des Sciences Sociales et de Management (IEASSM), Année académique 2021 – 2022

______________________________________________________________

1/ Valorisation du patrimoine culturel et tourisme

Objectifs de la formation :

  • Offrir une formation spécialisée dans le domaine des cultures, civilisations, et littératures de l’Afrique.
  • Développer des compétences en conservation et valorisation du patrimoine culturel africain.
  • Développer des compétences dans le domaine de l’innovation et de la production culturelles dans le sens où l’UNESCO parle d’« industries culturelles et créatives », avec l’utilisation des technologies de l’information et de la communication.

Brève présentation du contenu de la formation

La formation comprend :

  • des enseignements généraux concernant l’histoire, les civilisations, les cultures africaines etles langues (français et anglais),
  • des enseignements plus spécialisés dans le domaine des industries culturelles et touristiques, de la conservation, de l’économie du patrimoine et du marketing touristique et culturel, de l’aménagement culturel du territoire, du management culturel, du tourisme culturel.
  • desenseignements pratiques sur la création d’une entreprise culturelle et touristique, la scénographie des musées, l’infographie et l’informatique.
  • des stages dans des musées (Musée national de Yaoundé, Musée des civilisations de Dschang, Musée royal de Batoufam, Fondation Gatcha à Bangoulap, etc.)

Approches pédagogiques et modalités de la formation

  • Cours théoriques
  • Cours pratiques,
  • Travaux dirigés
  • Travaux pratiques
  • Stages dans les Musées et centres culturels

Durée de la formation : 3 ans (6 semestres)

Diplôme délivré : Licence professionnelle en Patrimoine culturel et Tourisme

Conditions d’admission : Baccalauréat, toutes séries

Langue de la formation : Anglais et Français

Modalités d’évaluation :

  • Contrôlescontinus (CC)
  • Examens semestriels.
  • Stages
  • Un mémoire de fin de cycle

Débouchés:

  • Promoteurd’industriesculturelles
  • Promoteurd’industriestouristiques
  • Conservateur et guide dans les musées
  • Animation culturelle en milieu scolaire et universitaire
  • Animation culturelle dans les collectivités territoriales

Site de la formation : Campus de Banekane (Bangangté)

Couts de la formation : 150.000 f cfa (frais d’inscription) + 200.000 f cfa (frais de scolarité). Total : 350.000 f cfa

2/ Journalisme multimédia et communication digitale

Objectifs de la formation :

Ce programme vise à offrir aux étudiants, en plus d’une formation de base aux métiers du journalisme, une maîtrise approfondie des techniques d’écriture multimédia et les dernières pratiques dans le domaine du multimédia et du web. L’étudiant ayant suivi cette formation est capable d’écrire aussi bien pour les médias traditionnels que pour le web, de créer et administrer des sites web, d’écrire et monter par lui-même des sujets pour la télévision ou des web Tv. Il devient un journaliste maîtrisant l’écrit, la photo, la vidéo, le son, le montage et les réseaux sociaux. Il sera en mesure d’exercer son métier dans la presse écrite, dans la rédaction numérique, à la radio et à la télévision. Il lui sera aussi possible de monter son propre média avec relativement peu de coût.

Brève présentation du contenu de la formation

La formation comprend :

– des enseignements généraux comme l’histoire politique et culturelle du Cameroun, des notions d’économie, de marketing et de communication des organisations, l’économie des médias, l’histoire des idées politiques, l’histoire de la presse et la méthodologie de la recherche

– des enseignements professionnels tels que la collecte et le traitement de l’information, les genres journalistiques, Éthique et déontologie journalistique, Droit de la presse, Web journalism (Ecrire pour Internet), Techniques d’écriture audiovisuelle, Conception et création de sites web, Infographie et mise en page, Introduction à la photographie

– des exercices pratiques : Conception et création de sites web ; Infographie et mise en page, Montage audiovisuel

– des stages (6 mois au total durant la formation)

Approches pédagogiques et modalités de la formation

  • Cours théoriques
  • Cours pratiques,
  • Travaux dirigés
  • Travaux pratiques
  • Stages dans les organes de presse

Durée de la formation : 3 ans (6 semestres)

Diplôme délivré : Licence professionnelle en Journalisme multimédia

Conditions d’admission : Baccalauréat, toutes séries

Langue de la formation : Anglais et Français

Modalités d’évaluation :

  • Contrôlescontinus (CC)
  • Examens semestriels.
  • Stages
  • Un mémoire de fin de cycle

Débouchés:

  • Journaliste
  • Web journalist
  • Journaliste reporter d’images (JRI)
  • Web designer
  • Administrateur de site web.
  • Webmarketing

 

Site de la formation : Campus de Banekane (Bangangté)

Couts de la formation : 150.000 f cfa (frais d’inscription) + 300.000 f cfa (frais de scolarité). Total : 450.000 f cfa.

3/ Management et e-marketing

Objectifs de la formation :

Cette licence professionnelle a pour vocation de former des diplômés polyvalents,  généralistes du web et des technologies connexes, capables d’appréhender dans leur globalité les nouvelles problématiques des entreprises et des consommateurs, de proposer de nouvelles formes d’interactions entreprises-consommateurs basées sur les technologies innovantes de l’Internet, de se mouvoir dans un environnement numérique pour booster la notoriété et la visibilité de l’entreprise et lui permettre d’intégrer la dimension digitale dans sa stratégie de communication, d’approvisionnement, de production et de distribution.

Brève présentation du contenu de la formation

Cette formation qui s’articule autour de quatre piliers fondamentaux (E-commerce, marketing Digital,E-logistique, environnement de l’entreprise), confère aux apprenants les compétences nécessaires à la vente d’un produit ou d’un service sur le web : démarcher des clients, mettre en place un site web marchand, gérer son contenu (Back Office et Front Office), permettre à la société d’évoluer sur les réseaux sociaux, créer des produits multimédias (réaliser une présentation vidéo de l’entreprise et/ou de produits, prise d’images et traitements sur le web), gérer une chaîne logistique.

A l’issue de cette formation, les apprenants disposeront de compétences pluridisciplinaires dans les domaines du numérique et seront capables de maîtriser les principes et outils de la création et l’optimisation de la présence de l’entreprise sur Internet, d’assurer la lisibilité et la promotion des sites web des entreprises et d’assurer au plan légal les éléments de leur sécurisation tout en intégrant les risques liés au web de manière générale, d’élaborer un cahier des charges pour les applications web, de gérer le budget Web de l’entreprise, de créer des applications marchandes pour développer la visibilité et/ou la notoriété de l’entreprise, d’optimiser la conception et l’intégration de contenus audiovisuels (texte, image et vidéo produit), d’animer une campagne publicitaire dans les réseaux sociaux tout en intégrant les risques y afférents, de mettre en place des actions et des leviers marketing sur le web en construisant un contenu rédactionnel adapté en fonction des réseaux sociaux, …), de maitriser la neuromarketing et la communication sensorielle en ligne, de participer à la définition d’un processus de vente en ligne en intégrant la législation y relative tout en étant capables d’exploiter les données collectées, de fidéliser le client dans le e-commerce, d’intégrer et de piloter les opérations de la chaîne logistique, de gérer des stocks, de connaître les procédés d’acheminement, de visualisation des produits et le suivi jusqu’au client, de développer le marketing propre aux medias en ligne.

 

Approches pédagogiques et modalités de la formation

L’acquisition des connaissances et des compétences se fait par : 1) des enseignements en groupes de travaux dirigés, 2) des études de cas, des mises en situations professionnelles (projets tutorés principalement).

La formation s’effectue en présentiel et est articulée de cours magistraux, de travaux dirigés, de travaux pratiques et de stages en entreprises. L’UdM dispose d’infrastructures, d’équipements et de logiciels adaptés pour cette formation. Le corps enseignant est composé d’universitaires et de professionnels du monde des entreprises.

Le travail en équipe est fortement encouragé. Des projets de groupe, des concours et des compétitions sont organisés au sein de la Licence. Ils permettent pour chaque étudiant alternant d’appliquer les connaissances acquises en cours.

Les apprenants sont encouragés à passer 3 certifications web, parmi les plus reconnues dans le domaine du webmarketing et du e-commerce : Google Analytics, Google Adwords et Opquast. Leur obtention représente non seulement un accomplissement personnel et professionnel pour l’étudiant mais également une ligne à ajouter sur son CV !

 

Durée de la formation : 3 ans (6 semestres)

Diplôme délivré : Licence professionnelle en Management et e-commerce

Conditions d’admission : Baccalauréat, toutes séries

Langue de la formation : Anglais et Français

Modalités d’évaluation :

  • Contrôlescontinus (CC)
  • Examens semestriels.
  • Stages
  • Un mémoire de fin de cycle

Débouchés:

Les apprenants ayant suivi avec succès le parcours deviennent des professionnels capables de développer les ventes sur le canal internet, d’adapter les structures et méthodes opérationnelles classiques de l’entreprise à l’environnement numérique impulsé par les TIC et l’Internet.

La formation ouvre des débouchés dans des  entreprises de tout secteur d’activité et de toute taille qui souhaitent développer leur activité internet et au sein desquelles ils peuvent occuper les fonctions de Community Web manager, web marketeur, chef de projet online, assistant e-commerce, chargé de référencement Web, responsable affiliation, responsable e-mailing, responsable E-commerce, consultant e-Business, trafic manager, responsable d’une e-boutique, responsable logistique, responsable acquisition online,  responsable développement des canaux médias (e-commerce, m-commerce), responsable marketing digital.

 

Site de la formation : Campus de Banekane (Bangangté)

Couts de la formation : 150.000 f cfa (frais d’inscription) + 200.000 f cfa (frais de scolarité). Total 350.000 f cfa.

4/ Droit et gestion

Ce programme a pour objectif de former des professionnels du droit, en ciblant en particulier quelques domaines spécifiques relevant de la relation entre Droit et gestion : Droit et gestion comptable et financière ; Juriste – fiscaliste – financier ; Droit et gestion du marché ; Droit et pratique des relations professionnelles et de la sécurité sociale. Droit commercial, droit fiscal, droit des affaires.

Ce programme sera décliné en 4 parcours de spécialisation qui débuteront en 2e année (semestre 3) après une première année de Tronc commun :

1)Droit, comptabilité, fiscalité  

Les enseignements généraux du droit seront complétés par des enseignements spécifiques portant sur le Droit bancaire et des établissements de micro finance, le droit boursier, le Droit commercial général, le droit des sociétés, la fiscalité des entreprises, le Droit et plan comptable OHADA, et la Comptabilité générale.

2)Droit et gestion du marché

En plus des enseignements généraux en droit, la formation mettra l’accent sur la Préparation du marché, à travers des cours tels que Droit du marketing, protection du consommateur ; informatiqueappliquéeau marketing ; Études de marché ; Étude du comportement du consommateur.

3)Pratiques des relations professionnelles et de la sécurité sociale

La formation comprend des enseignements généraux en droit, en économie et en gestion et en sociologie des organisations et des entreprises ; des enseignements spécialisés en droit du travail, en ressources humaines, en pratiques des relations professionnelles, en sécurité sociale, en sécurité au travail ; des outils méthodologiques comme les statistiques descriptives, les techniques d’enquête, la recherche opérationnelle, l’informatique de gestion, l’informatique appliquée aux ressources humaines.

4) Ingénierie juridique et management stratégique de l’entreprise.

Cette formation comprendra les enseignements suivants : Droit et management du fonds de commerce ; droit et management des contrats d’affaires (bail commercial,marchés publics) ; partenariat public-privé ; ingénierie juridique et risk management (pratique des sûretés, pratique des assurances, pratique des propriétés incorporelles, pratique des contentieux…); pratique des rapports avec les banques, des valeurs mobilières,des marchés financiers; régimes des titres sociaux et accords sur les titres sociaux (pactes d’actionnaires, portage de titres); annulation des sociétés ;  communication et gestion des crises (expertise de gestion, procédure d’alerte, procédures collectives d’ apurement du passif); la pratique des sociétés suivantes : SA,SAS,SARL, société unipersonnelle, Société en participation, le GIE; assemblées et décisions collectives, CA,PCA, dirigeants sociaux et leur responsabilité ; vie à l’international: holding,  société-mère et filiales, bureau de liaison ou de représentation ; coopération en entreprises ; restructuration, transformation,dissolution, liquidation ; financement (scissions, absorption, apport partiel d’actif); cybercriminalité et sécurité juridique.

 

Approches pédagogiques et modalités de la formation

Cours théoriques

Cours pratiques,

Travaux dirigés

Stages dans les entreprises et les organisations

 

Durée de la formation : 3 ans (6 semestres)

Diplôme délivré : Licence professionnelle en Droit et gestion (en précisant l’option choisie par l’étudiant dès la seconde année).

Conditions d’admission : Baccalauréat, toutes séries

Langue de la formation : Anglais et Français

Modalités d’évaluation :

  • Contrôlescontinus (CC)
  • Examens semestriels.
  • Stages
  • Un mémoire de fin de cycle

Débouchés :

– Conseiller juridique en fiscalité

– Assistant juridique

– Conseiller en commerce international

– Responsable relation avec les clients

– Représentant commercial

– Conseiller juridique en ressources humaines

– Auditeur des ressources humaines

– Gestionnaire des ressources humaines

– Responsable de l’administration du personnel

– Médiateur des conflits professionnels

– Expert en Santé et sécurité au travail

– Manager des organismes de sécurité sociale

 

Site de la formation : Campus de Banekane (Bangangté)

Couts de la formation : 150.000 f cfa (frais d’inscription) + 200.000 f cfa (frais de scolarité). Total : 350.000 f cfa

Infrastructures et équipements

 

Le bâtiment Institut des Études africaines, des sciences sociales et de Management

L’actuel bâtiment dit Polyvalent sera rebaptisé pour porter le nom de l’IEASSM. Cela permettra de donner une visibilité physique à cet établissement.

Quant aux salles de cours, l’Institut se servira des salles disponibles dans les bâtiments comme l’actuel bâtiment polyvalent et dans le bâtiment de la SMSB qui est aussi l’actuel bloc administratif.

Le laboratoire des langues

Pour l’accompagnement des étudiants anglophones dans l’apprentissage du français et aussi la promotion du bilinguisme (français-anglais) d’une manière plus générale au sein de l’UdM, un laboratoire des langues devra être mis en place, sous la forme d’une salle disposant d’un certain nombre d’équipements appropriés (30 ordinateurs avec connexion internet et logiciels d’apprentissage des langues, casques, etc.).

Les équipements du laboratoire des langues serviront aussi de salle de Travaux pratiques pour les étudiants inscrits en Journalisme multimedia.

Le musée de l’UdM

Le développement de l’IEASSM requiert la mise en place d’un musée du patrimoine culturel africain qui rassemblera des échantillons représentatifs du patrimoine culturel de la région, du Cameroun et aussi des autres pays de l’Afrique.

Ce musée jouera trois rôles :

  • un laboratoire de formation et de production culturelles pour les étudiants inscrits dans le programme Valorisation du patrimoine culturel et tourisme ;
  • une bibliothèque sur les cultures camerounaises;
  • un lieu de découverte pour des visiteurs.

Le Directeur de l’EASSM

Ernest-Marie Mbonda